Light painting : technique et astuces

Ce tutoriel consacré au light painting vous donnera quelques trucs et astuces pour bien démarrer avec cette technique photographique originale, qui consiste à peindre avec une source de lumière pour réaliser des compositions innovantes !

Définition : le light painting c'est quoi ?

Comme son nom l'indique, le light painting, c'est du dessin avec de la lumière ! Pour les non-anglophones : « light » signifie « lumière », et « painting », « peinture ». L’idée est donc bien de « peindre une toile », et pour cela, on utilise un pinceau ! Sauf que pour le light painting, on opère avec du matériel photographique. On parlera donc plutôt de « faire des mouvements » devant un décor, muni d’une source lumineuse…

light painting

Exemple de light painting, © Romain Jolivel

Le principe

En pratique, comment ça marche ? La lumière de notre source lumineuse va rencontrer le capteur (ou la pellicule) de l’appareil photo. Comme tout type de lumière, que ce soit celle du soleil, de la lune, ou d’un lampadaire, on la verra donc apparaître sur le cliché. La subtilité, ici, est que l’on va contrôler cette source de lumière (notamment sa position), pour façonner l’image à notre envie. Voyons concrètement comment procéder !

Quel matériel pour le light-painting ?

Tout d’abord, se munir du matériel adéquat :

  • un appareil photo, pouvant être réglé en mode priorité à la vitesse (le but est de pouvoir réaliser des poses longues) ;
  • une source lumineuse, par exemple une lampe de poche, mais cela fonctionne également avec un téléphone portable, une flamme de bougie ou de briquet, etc. ;
  • un trépied (ou, à défaut, un emplacement stable où poser l’appareil photo le temps de la prise) ;
  • une télécommande, filaire ou infrarouge, est également un atout. À défaut, régler l’appareil photo sur le mode « Retardateur » est tout aussi efficace !

Ensuite, choisir le lieu et le cadre qui vont servir à votre création, et y installer le matériel.

Placez l’appareil sur son trépied, et vous devant l’appareil, lampe de poche en main, et dirigée vers l'appareil photo. Une fois les réglages faits, il ne reste plus qu’à appuyer sur le déclencheur. Pendant toute la durée de prise de vue, il vous suffit alors de dessiner dans le vide, avec la lampe de poche, pour que la lumière émise vienne imprégner le capteur ou la pellicule de l’appareil, et reproduise votre œuvre sur la photo !

Réglages : technique et astuces

Comment régler son appareil photo pour obtenir le bon résultat ? Tout d’abord, il faut une pose longue (c'est à dire un temps d'obturation important). Pourquoi ? Tout simplement, parce que dessiner, ça prend du temps ! Problème : qui dit pose longue, dit beaucoup de lumière qui entre dans l'objectif, et donc risque de surexposition (c'est à dire trop de lumière qui entre dans l'objectif…). Il va donc falloir gérer correctement la lumière ambiante. C'est pour cela qu'on privilégie généralement une pièce toute noire, ou des prises de vue en soirée ou la nuit, quand la lumière extérieure est faible.

Painture de lumière

Un dessin de lumière, © Aurélia Lelong

En fonction des conditions de prise de vue, on peut ainsi faire des photos avec des durées d'ouverture de 20, 30, 60 secondes, voire plus. Ceci est bien évidemment à ajuster en fonction des conditions de la prise de vue, et il vous faudra peut-être plusieurs essais pour affiner vos réglages. Le numérique permettant cela, je ne peux que vous conseiller d’en profiter !

Cependant, le temps de pose n’est pas le seul réglage à effectuer ! Il existe d’autres paramètres à contrôler pour jouer sur l'exposition, notamment la sensibilité (réglage des ISO), et l'ouverture :

  • Pour la sensibilité, régler au plus bas, par défaut à 100 ISO. On essaye en effet d'avoir une image sombre pour faire ressortir le dessin, on va donc baisser la sensibilité. Encore une fois, cette valeur est un ordre de grandeur, à ajuster en fonction des conditions de prise de vue.
  • Pour ce qui est de l’ouverture, privilégier là encore le réglage qui laissera entrer moins de lumière, c’est-à-dire une faible ouverture. Ceci correspond à un X grand, l’ouverture étant exprimée en f/X.

Choisir une faible ouverture présente en outre un autre avantage dans ce type de clichés : la zone de netteté va être plus étendue, ce qui va aider à avoir un dessin net. Car le but est de faire la mise au point sur l'endroit où l’on va dessiner, ce qui n'est pas forcément évident à faire, étant donné que l'on bouge en faisant le dessin… Privilégier une faible ouverture permet donc d’obtenir une grande zone de netteté.

Photo facile en light painting

Jouer avec la lumière, © Romain Jolivel

Bien sûr, ces indications ne sont que de grands principes, à adapter en fonction de la prise de vue que l'on veut faire, et de la luminosité ambiante ! Car les réglages vont être différents si l'on veut uniquement un dessin sur un fond noir, ou si l'on veut intégrer son dessin à un décor. Dans ce dernier cas, vous allez en effet devoir laisser entrer davantage de lumière, pour justement faire apparaître ce décor.

Mode opératoire : les grands principes à garder en tête

En résumé, voici les grands principes à garder en tête :

  • Posez l’appareil sur un support stable (de préférence un trépied).
  • Utilisez une source lumineuse à votre convenance, dirigée vers l’appareil photo.
  • Faites la mise au point sur la zone où vous allez dessiner (aidez vous d'un repère situé sur le même plan).
  • Ajustez le temps de pose en fonction de la durée de votre dessin, et de la lumière ambiante.
  • Ajustez l’exposition en jouant sur la sensibilité (ISO) et l’ouverture.
  • Utilisez une télécommande pour déclencher, ou, à défaut, le mode « retardateur » de votre appareil photo.

Astuces de réalisation

  • Pensez à éteindre votre lampe entre deux formes que vous dessinez ; tous les motifs seront ainsi bien séparés les uns des autres.
  • Vous pouvez utiliser des filtres de couleur à placer devant votre lampe de poche, pour ajouter des teintes à votre cliché (un plastique coloré devrait suffire pour cela).
  • Un décor en arrière-plan, plutôt qu’une pièce toute sombre, peut être un élément de composition de la photo, de même qu’un objet correctement exposé.
  • Pour faire la mise au point, réglez-la en mode Manuel, et servez-vous d’un objet quelconque comme point de repère : faites la mise au point sur cet objet, puis retirez-le de la scène et prenez la photo.
  • Vous pouvez également intégrer des personnages humains dans votre scène. Vous pourrez alors jouer sur la durée de leur présence dans la scène, pour les faire apparaître nettement visibles, ou bien par transparence.
  • N’hésitez pas à faire plusieurs prises de vue avec des réglages différents, pour tester le rendu…

La disparition du photographe

Et le dessinateur, qu'est-ce qu'il lui arrive ? Hé bien lui, normalement, se déplace pour faire son dessin. Sa silhouette n'étant pas fixe, très peu de lumière émanant de lui va se retrouver sur le capteur. Il n'apparaîtra donc pas sur la photo, ou alors comme transparent, tel un fantôme ! Ceci peut en effet se produire si le dessinateur bouge peu, c’est donc un point à surveiller sur le rendu final : cela peut être une partie de la composition, ou bien un choix de ne pas le faire apparaître !

Besoin de conseils en light painting ?

On parle light painting sur le forum photo : rejoignez-nous sur ces topics :