Plongée et contre-plongée

La plongée et la contre-plongée sont des techniques photo conceptuellement assez simples : il s'agit de photographier un sujet respectivement par dessus ou par dessous. Voyons comment exploiter ces techniques en pratique…

En mal de compositions créatives ?

La plongée et la contre plongée peuvent vous aider à réaliser des photos originales, dont les cadrages surprendront vos lecteurs. Pourquoi ? Parce que ces techniques permettent de montrer la réalité sous des angles improbables, rarement accessibles pour les yeux humains.

Vous verrez tout au long de ce tutoriel qu'une prise de vue en contre-plongée ou en plongée peut vous sauver la mise si vous êtes en mal d'inspiration !

Photo en plongée

Plongée et contre-plongée : définitions !

Mais tout d'abord, kesako ? C'est assez simple :

  • Plongée : photographie d'un sujet se trouvant en dessous de l'appareil photo. En d'autre termes, c'est une vue par le dessus.
  • Contre-plongée : photographie d'un sujet se trouvant au dessus de l'appareil photo. Cette fois, il s'agit d'une vue par le dessous…

Nous tenons là les concepts les plus faciles de Photo facile, qu'en pensez-vous ? Ok, alors continuons…

Prendre de la hauteur avec la plongée

La plongée va notamment vous permettre de donner une vision originale d'un paysage ou d'une scène de vie, sous un angle inhabituel.

Tout d'abord, un petit avertissement : pour prendre des photos en plongée, il faut que l'appareil (et bien souvent le photographe…) soit placé en hauteur. S'il est effectivement sympa d'impressionner les copains avec une vue originale du haut du phare des Baleines, il est plus gênant de retrouver l'APN ou son propriétaire tout cassé sur le plancher des vaches. Bref, quoi qu'il arrive, soyez prudent, préservez-vous et préservez votre matos !

Intensifiez l'effet avec un premier plan

Une astuce qui fonctionne généralement bien consiste à intégrer dans le cadrage en plongée un premier plan relativement proche. Cela permet notamment de donner une idée de la hauteur et de procurer un petit vertige chez la personne qui découvre a photo.

Rusez avec un monopode ou une perche

Il n'est pas toujours possible de grimper sur quelque chose pour prendre une photo en plongée. Une technique que j'ai souvent utilisée consiste à se servir d'un monopode télescopique pour « faire prendre de l'altitude » à l'appareil photo. Vous pouvez ainsi le surélever d'1m50 à 2m, ce qui est loin d'être négligeable et peut vous permettre de réaliser une photo originale. Jugez par vous-même !

Concert en plongée

Hemett en concert en Picardie, en plongée…, © P. Lando

Bien entendu, à moins d'avoir le bras long (!), impossible de déclencher manuellement en procédant ainsi. Qu'à cela ne tienne, utilisez le retardateur de votre appareil, ou, si vous en possédez une, la télécommande sans fil !

Des vues insolites avec la contre-plongée

Des deux techniques, c'est encore la contre-plongée qui vous sera sans doute la plus utile, pour sa polyvalence et sa facilité de mise en oeuvre.

Photographie en contre plongée

Un arbre majestueux, vu d'en bas…, © P. Lando

Des monuments gigantesques !

Monument gigantesque en contre-plongée

Vous l'aurez sans doute remarqué, une photo prise en contre-plongée a tendance à grandir et magnifier le sujet principal. Cette technique est notamment très intéressante si vous êtes démuni face à un monument aux lignes de fuite délicates à capturer. L'idée est de jouer sur cette déformation, en l'amplifiant grâce à une exagération de la contre plongée. Effet boeuf garanti, surtout si le ciel est bien bleu !

Des sujets impressionnants et mis en scène

La contre-plongée vous permettra aussi de saisir des personnes ou des animaux avec une posture improbable, de les grandir, de les mettre en scène. Voici un exemple de photo du petit cavalier king charles Lucky de Vaudival, en plein jeu dans le jardin, impressionnant malgré lui !

Photo en contre plongée

Vu du dessous, voici Lucky en contre-plongée !, © P. Lando

Pour ce genre de prise de vue, si votre appareil n'est pas doté d'une fonction de visée sur l'écran, n'hésitez pas à faire quelques tentatives en cadrant grosso modo, en tenant l'appareil à bout de bras très près du sol. Vous vous surprendrez avec des angles improbables !

Utilisation d'un miroir

Une autre ruse consiste à utiliser un miroir que l'on place au sol, afin de photographier sous un angle inaccessible, en contre-plongée. Cette technique a l'avantage de permettre l'accès à des angles difficiles, notamment pour les utilisateurs de reflex n'autorisant pas la visée sur écran. Néanmoins, elle est relativement pénible à mettre en oeuvre, l'image dans le miroir étant inversée (et oui, essayez donc d'ajuster le miroir, il y a fort à parier que vous le déplacerez du mauvais côté…), et la perte de piqué n'étant pas négligeable. Bref, à essayer, pour le fun…

Article

Utilisation d'un viseur d'angle coudé

Sachez qu'il existe également des accessoires permettant la visée au dessus de l'appareil, et donc de simplifier la prise de vue en contre-plongée. Ces viseurs ont la particularité d'être assez chers, malheureusement…

Plongeons, contre-plongeons !

J'espère que ce tutoriel vous aura permis de découvrir ou redécouvrir les techniques de la plongée et de la contre-plongée, et que vous pourrez utiliser ces quelques astuces pour pimenter vos compositions, tenter des choses et réussir des photos aux cadrages originaux ! Et n'oubliez pas, c'est l'originalité qui prime, en plongée comme en contre plongée !