Interview de Nathalie Putelli (blackangel), photographe amatrice de Lego !

Cycliste un peu casse-cou, photographe, amatrice de Lego, franc-comtoise exilée à Paris : les qualificatifs ne manquent pas pour décrire Nathalie Putelli, une artiste atypique qui s'est construit un petit monde photographique bien à elle, entre rêve et réalité… Entrevue avec une pose partageuse de la première heure.

Par

Cycliste un peu casse-cou, photographe, amatrice de Lego, franc-comtoise exilée à Paris… Ce serait un peu réducteur de te présenter avec seulement ces quelques termes. Alors pour commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi : qui es-tu vraiment ?

Et bien je me prénomme Nathalie, j'ai 46 ans, j'habite Paris depuis bientôt 5 ans, je suis en couple, j'aime plus la campagne que la ville, surtout la Normandie, et la baie de Somme, que j'ai découverte et que j'aime de plus en plus, j'ai 2 chiens et j'aime me balader en vélo, le vent sifflant dans mes oreilles !

Nathalie Putelli blackangel

Photographie © N. Putelli (blackangel)

Comment es-tu tombée dans la photo ? Qu’est-ce qui t’as donné cette passion, et a-t-elle évolué depuis tes débuts ?

À force de voir de jolis paysages pendant que je traîne à vélo, j'ai eu envie de les immortaliser, on m'a offert mon premier appareil, un bridge, en 2011, je me suis beaucoup amusée avec, et puis je suis passée au 600D et au 7D, au fur et à mesure je suis devenue plus accro.

Venant de la campagne et arrivant à Paris, tu t’es mise à photographier non plus seulement des paysages mais aussi de l’architecture. Ce sont deux disciplines qui se ressemblent, mais qui ont néanmoins des codes différents. Comment t’es-tu adaptée à ce changement, et quelle est ton approche pour produire des clichés dans ces deux domaines ?

Et bien il faut dire qu'habitant à Paris, les paysages se sont fait plus rares, il fallait prendre la voiture pour faire minimum 40 km pour trouver un peu de campagne, j'ai beaucoup de mal avec les bouchons qui peuvent vite transformer une petite sortie en calvaire de plusieurs heures, je me suis alors promenée dans les rues le nez en l'air, et les immeubles m'ont parus sympathiques. Mon petit plaisir est de me lever à 6 h du mat’ le dimanche, d'enfourcher mon vélo pour retrouver un peu de calme dans les rues parisiennes.

Quelles sont tes sources d’inspirations en paysages et en architecture ? Est-ce que tu as des artistes qui t’influencent dans tes compositions ?

Je cherche quelquefois l'inspiration sur le net pour ce qui est des poses longues sur ces grands immeubles avec les nuages qui filent, et je profite de mes escapades en Normandie pour ramener des souvenirs du pays Normand.

Il m'est déjà arrivé de me réveiller en pleine nuit avec de nouvelles idées, et le lendemain je m'y mets…

Et pour tes photos de Lego ? Ça fait plus d’un an maintenant que tu en produis très régulièrement (si ce n’est tous les jours !). Comment fais-tu pour te renouveler à chaque fois ?

Et bien au départ j'ai eu l'idée du projet 365, avec les expressions françaises, mais ça me prenait trop de temps, j'ai donc arrêté un peu, et puis je me suis inscrite sur des forums d'Afol (Adults Fan Of Lego), et là j'ai découvert un monde de passionnés de Lego, et cela m'a donné envie de m'y remettre, je me consacre surtout aux mini-figurines, qui prennent moins de place et que je trouve vraiment superbes. On m'a proposé de présenter quelques clichés lors d'expo Lego un peu partout en Île-de-France et j'ai rejoint la communauté des fans. J'en ai toujours dans mon sac photo. Il m'est déjà arrivé de me réveiller en pleine nuit avec de nouvelles idées, et le lendemain je m'y mets. Je rêve du jour où j'aurais une pièce de la maison rien que pour mes Lego !

Tu as été publiée dans un magazine, tu fais des expositions et festivals avec tes photos de Lego… C’est la rançon du succès ! Que t’ont apporté ces expériences ? Est-ce que ça t’encourage à continuer et t’améliorer, ou c’est un plus, certes motivant mais que tu ne recherches pas volontairement ?

C'est vrai que ça fait toujours plaisir de voir ses photos publiées ou accrochées au mur, mais j'aime aussi beaucoup avoir du temps pour faire autre chose et j'avoue que je ne voudrais pas que ça prenne trop d'ampleur, juste le fait de les publier sur ma page Flickr et que cela donne le sourire aux personnes qui me suivent me suffit amplement ! Un ami photographe et fan de Lego m'a proposé de le suivre dans un projet d'expo photo dans des galeries parisiennes, lui s'occupe des relations, de l'impression et de la mise en cadre, et moi des photos, je compte d'ailleurs vous en présenter quelques-unes à l'atelier Lego.

Nathalie Putelli blackangel

Préparatifs pour le festival photo, © N. Putelli (blackangel)

Justement, cette année au festival tu animeras un atelier de mise en scène de figurines. Que pourra-t-on y apprendre ? Est-ce que la photo est une excuse pour que les grands gamins puissent continuer à jouer aux Lego ?

Une grande première pour moi qui suis toujours seule avec mes Lego ! Je suis souvent sur le sol dans le salon, je nous vois bien par terre dans la salle les fesses en l'air !!! Je pense que cela rappellera des souvenirs d'enfant à certains, il y a aussi le côté technique, avec la façon de faire des photos avec des fonds imprimés pour plus de réalisme (et aussi parce que je n'ai pas Photoshop) !

Dans tous tes clichés, on peut remarquer un traitement qui permet de bien ancrer l’atmosphère de la photo. Comment travailles-tu tes développements : quels outils, quelles techniques, quelle approche (tu sais ce que tu veux et comment y arriver, ou tu testes différents réglages) ?

Je travaille uniquement avec Lightroom, on peut faire beaucoup de choses avec maintenant, et puis les vidéos de OuiOui m'ont fait bien progresser ! Le plus souvent je joue avec la clarté pour un effet plus doux, le plus gros du travail se fait à la prise de vue, il faut savoir ce que l'on veut dès qu'on prend la photo.

J’ai l’impression, en regardant tes images et tes participations sur Pose partage, que la photo, et la vie en général, est un jeu pour toi. Quel est ton rapport à la photo ? Est-ce qu’elle reflète ta personnalité, est-ce que c’est un moyen d’évasion ? Est-ce que c’est un passe-temps ludique, ou tu y es attachée plus profondément ?

Maintenant j'essaye de savoir ce que je veux faire avant de partir en exploration, le sac chargé avec plein d'objos qui ne me serviront pas ! Au début je prenais tout et n'importe quoi en photo, en ce moment la pose longue avec des paysages maritimes en plein jour m'attire pas mal. Heureusement je ne suis qu'à 2 h de route de la Manche. La photo est un bon moyen d'évasion en effet, pour moi, ce n'est pas une passion, juste un loisir. J'ai envie de profiter un maximum des joies de la vie et la photo y contribue.

À ton avis, les lapins de Pâques en chocolat… On les voit dans nos jardins un jour par an… Mais le reste du temps, que font-ils, où sont-ils ?

Et bien à mon avis ils se marrent bien dans le monde des lapins de Pâques juste là en dessous de nos pieds, en nous regardant détruire doucement notre belle planète, un jour ce seront eux les maîtres du monde !


Propos recueillis par Romain Jolivel (Meuble)

Contacter l'artiste

Pour contacter Nathalie Putelli :