Pose partage adopte Google Plus un et Facebook J'aime

Les réseaux sociaux et leurs outils se démocratisent sur Internet depuis quelques années, parmi eux les boutons de recommandation. Pose partage a décidé de s'équiper des boutons « J'aime » de Facebook et « Plus un » de Google : découvrez pourquoi dans cet article.

Plus un et J'aime, c'est quoi ?

Ceux qui sont familiers avec Internet les connaissent sans doute déjà. Les petits boutons de recommandation ont colonisé les pages de nombreux sites web depuis quelques mois ! Mais pour quoi faire au juste ?

Les boutons de recommandation permettent aux internautes qui visitent une page sur le Web de partager le contenu de cette page et les informations qui s'y trouvent avec leurs amis (on parle souvent de réseau d'amis, ou réseau social). Quand vous cliquez sur un bouton J'aime de Facebook, le fait que vous aimiez cette page apparait sur votre Facebook et est visible par vos contacts. C'est le même principe pour le bouton Plus unplus one », ou simplement « +1 ») de Google.

Controverse à propos des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux n'ont pas toujours bonne presse auprès de certains internautes, qui y voient une manière pour de grosses sociétés tentaculaires d'entrer dans nos vies personnelles avec un seul but : faire de l'argent. Vous parlez de votre passion de la photographie sur Facebook ? Intéressant pour un vendeur de matériel photo, intéressant aussi pour Facebook qui pourra vendre à cet annonceur des services lui permettant de vous toucher rapidement et de manière très ciblée.

Rien n'est parfait, et le fait de dévoiler sa vie privée et professionnelle dans les moindres détails sur Internet est un choix personnel, qu'il n'est nullement question de conseiller ici, bien au contraire ! Voyons cependant pourquoi nous avons choisi de faire figurer ces boutons de recommandation sur Pose partage.

Pourquoi +1 et FB J'aime sur Pose partage ?

« Vendu ! », entends-je déjà s'échapper des bouches hagardes de quelques membres déçus par si peu de résistance ! Pas tout à fait, en tout cas, pas complètement, et surtout pour la bonne cause. Voyons pourquoi.

Le Web est aujourd'hui un réseau monstrueux de centaines de milliards de pages, de ressources (photos par exemple), utiles ou pas (souvent). C'est le « ou pas » qui a son importance dans mon argumentation. Qui n'est pas tombé, au fil de ses pérégrinations virtuelles, sur un site sans aucun intérêt, au contenu tantôt pompé sur d'autres sites, tantôt tellement inintéressant que l'on se demande comment des gens peuvent publier de telles pages vides ? Qui n'a pas expérimenté une page sans valeur ajoutée aucune, ayant pour unique but d'afficher quelques liens sponsorisés à trois sous dans l'espoir de gagner un peu d'argent sur la crédulité de certaines personnes ?

Les moyens technologiques que déploient des sociétés comme Google, Yahoo ou Microsoft pour indexer des contenus fiables et pertinents sont énormes et d'une efficacité redoutable quand on sait la quantité monumentale de données qu'ils ont à traiter, mais ces moyens technologiques restent… des moyens technologiques. En d'autres termes, ce sont des programmes qui, par recoupements diverses, essayent d'établir la source d'un article, sa pertinence dans le contexte d'un site, etc. Ces programmes ont une limite : celle de l'intelligence humaine et de la ruse qu'elle peut déployer pour les tromper. Bref, il est toujours possible en 2011 de publier un site sans aucun intérêt pour qui que ce soit d'autre que pour son auteur, et de le voir référencé correctement. Et ce sera encore possible pour quelques temps…

Les boutons de recommandation offrent une alternative intéressante à l'indexation automatique : ils permettent de mettre en avant, dans une sphère d'amis, un contenu jugé pertinent. En gros, si Google connait un site d'apprentissage de la photo que votre frère et un de vos amis apprécient, il va vous le signaler. Le fait que vos proches déclarent que tel ou tel site, telle ou telle page est digne d'intérêt, c'est un véritable gage de pertinence pour vous, bien au delà des algorithmes automatiques.

Si vous aimez un fil de discussion ou une page Pix pop, cliquez !

Vous l'avez compris, les boutons de recommandation permettent de partager des articles pertinents avec vos proches, et de perdre moins de temps dans vos futures recherches en exploitant les recommandations faites par vos amis.

Si vous aimez un fil de discussion du forum photo Pose partage, cliquez simplement sur le bouton « Plus 1 » : quand vos amis feront une recherche Google sur un sujet proche et que le lien apparaitra sur la page de résultats de recherche, Google leur signalera que vous avez trouvé ce contenu pertinent. Cela leur évitera de perdre du temps sur d'autres pages moins intéressantes, mais ça permettra peut être aussi de leur faire découvrir votre univers photographique et artistique !

De la même façon, si vous être inscrit sur Facebook, vous pouvez cliquer sur le bouton « J'aime » afin de manifester votre intérêt pour une discussion : une bonne manière de donner un coup de pouce à un photographe qui publie des choses que vous appréciez, et de faire découvrir son univers à votre sphère d'amis !

Boutons de recommandation plus one J'aime

Les nouveaux boutons de recommandation Plus un et J'aime sur le forum photo

Des réactions sur les boutons de recommandation ?

Si vous souhaitez débattre de la mise en œuvre des boutons de recommandation « J'aime » et « Plus one », vous pouvez soumettre vos idées sur le forum, dans la rubrique Vos questions et suggestions.

Commentaires, questions ?