Utiliser les masques de fusion pour exploiter un bracketing avec GIMP

Si vous avez lu notre tutoriel sur le bracketing, vous connaissez le but de cette technique, et vous savez qu'en l'utilisant votre APN produira plusieurs fichier pour une seule photo au final. Mais comment assembler ces fichiers pour obtenir une unique photo, bien exposée ? C'est le but de ce tutoriel vidéo qui vous apprendra à utiliser les masques de fusion pour exploiter un bracketing !

Petit rappel sur le bracketing

Tout d'abord, si vous ne l'avez pas déjà fait, je vous conseille de lire le tutoriel consacré à la prise de vue bracketing. Ce tutoriel vous explique en substance que le bracketing, c'est un moyen de gérer les cas de forts contrastes de lumières, par exemple une partie de la photo très sombre, une autre partie très éclairée. Le principe est donc de prendre plusieurs photos successivement (généralement trois) : une exposée normalement, une sous-exposée, une sur-exposée.

L'appareil déclenche donc 3 fois, et produit 3 photos. Vient ensuite le temps de rassembler ces 3 fichiers pour n'en faire qu'un, qui doit idéalement réunir le meilleur des 3 images d'origine ! Voyons comment procéder…

La marche à suivre

Avant de voir le tutoriel vidéo, je vous explique le cheminement à adopter.

  1. Tout d'abord, ouvrez toutes vos images dans GIMP (deux ou trois normalement), sur la même session de travail. GIMP doit alors vous créer, dans votre projet en cours, plusieurs calques. Chaque calque correspond à une photo bracketée : pensez simplement à trois tirages papier que vous auriez empilé sur une table. En regardant au dessus, vous ne voyez que l'image qui est au dessus de la pile !
  2. Nous allons ensuite créer un masque de calque sur le calque le plus haut. Un masque de calque (parfois appelé masque de fusion) est un outil qui permet de définir quelles parties du calques doivent être visible et quelles parties doivent être cachées.
  3. L'idée est ensuite de définir quelles partie du masques seront des parties d'images à rendre visibles, et quelles parties seront des parties d'image à rendre invisible. Tout ce qui est en noir sur le masque est invisible sur la photo. Tout ce qui est en blanc est complètement visible. Entre les deux, les dégradés permettent de jouer sur les nuances !

Vidéo pas à pas pour assembler des images bracketées sous GIMP

Voici à présent la marche à suivre dans le logiciel GIMP :

Vous savez maintenant exploiter vos bracketings !

Vous savez à présent utiliser les calques et les masques sous GIMP pour assembler plusieurs photographies. L'idée est toujours la même : cacher certaines parties d'une image pour montrer ces mêmes parties sur l'image située en dessous. Libre à vous maintenant d'utiliser cette technique à d'autres fins, par exemple pour créer des filtres colorés dégradés. Utiliser les masques de fusion pour exploiter un bracketing avec GIMP, c'est facile, non ?