Aider moi à arrêter de procrastiner (NANTES)

Aider moi à arrêter de procrastiner (NANTES) est un fil de discussion ouvert le 5 octobre 2016 à 14h42 par Despe44, dans la rubrique Le troquet des Pose partageurs du forum photo Pose partage. Dernier message par cocagne il y a 3 années, 1 mois.

Sur le même thème, vous pouvez consulter Nouvelle technique de post-traitement, DrakkArts, Nikon, photographes avertis, Post-traitement : pc portable et téléviseur ?, ou encore Anais, Hérault (34), Canon 1100D, tamron 18-200mm, tamron macro 90mm.

Despe44 de Nantes
Despe44 - Le 05/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

Bonjour à tous,

Voilà un moment que je n'ai pas posté sur ce site… Et pour cause, j'ai accumulé depuis 18 mois environ, nombre de photos au format RAW, pour lesquelles je n'arrive pas à trouver temps et motivation, pour post-traiter.

Mars 2015 : PORTUGAL (environ 150 photos en vue d'un book)
Septembre 2015 : JAVA & BALI (environ 150 photos en vue d'un book)
Juillet 2016 : NORVEGE (150 photos en vue d'un book)

Toutes ces photos ont déjà fait l'objet d'un tri… Généralement, je reviens d'un voyage d'environ 3 semaines avec environ 900 photos, et l'idée est d'en conserver moins de 20%, tant pour moi, que pour le bien-être (^^) des personnes qui souhaiteront consulter le book.

Mais voilà, telle la panne de l'écrivain, la crainte de la page blanche, je suis personnellement confronté à la panne d'inspiration et de motivation pour développer une bonne fois pour toutes ces photos, que je commence à croire maudites. Pire encore, je commence à culpabiliser de ma propre oisiveté, tant j'ai conscience de la chance que j'ai d'avoir découvert ces pays merveilleux, et de voyager aussi régulièrement.

Rien que de penser qu'il me faut environ 5 minutes par photo (dans mes meilleurs jours ^^), je calcule le nombre d'heures de travail, et parviens au constat que mon labeur ne sera pas fini avant environ 40 heures de travail acharné, et cela me bloque. Dur à concilier avec la vie professionnelle, les soirées entre amis, les week-end avec une petite amie, les machins, les ceci, les cela… brefs toutes les excuses du monde sont les bienvenues (mêmes les plus légitimes).

Mon mal des temps modernes enfin exprimé, je souhaiterais recueillir votre retour pour savoir comment favoriser mon retour à la besogne. J'ai d'ores et déjà identifié des axes de réflexion, que je vous soumets :

  • Arrêter le RAW ? Privilégier uniquement le JPEG ?
  • Privilégier une heure de la journée particulière pour accentuer mon efficacité de travail ?
  • Intégrer un groupe photos ?
  • Me fixer des objectifs ?
  • Constituer un groupe de travail informel ?

J'avoue avoir une petite préférence pour ce dernier point (bien que jouer sur tous ces axes de réflexion serait au final la meilleure option peut être), raison pour laquelle j'ai précisé ma ville dans le titre de ce post.
Par conséquent, si certains NANTAIS (ou des environs) seraient motivés pour se voir un soir par semaine, pour une session de 2h à 3h de post-traitement (chacun gérant son propre flux de production), je vous annonce d'ores et déjà être partant et favorable pour cela.

De manière plus large, avez-vous déjà rencontré ce problème ?
L'avez vous résolu ?
Et le cas échéant comment ?

En vous remerciant vivement pour vos retours que j'espère nombreux. Car en effet, compte tenu de ce flux à traiter, j'ai du mal à me projeter pour un futur programme photos. Tant pour mes voyages à venir, que pour les sollicitations ponctuelles de mes amis (photos sportives, soirées), ou tout simplement pour des sorties ponctuelles, qui me faisaient extrêmement plaisir… à une certaine époque que je commence à croire passée :'(

Despe

La photographie ne serait-elle pas le seul remède contre l'éphémère ?

Martin D de France
Martin D - Le 05/10/2016

Il te faut vraiment 480 photos ?

https://photographie-martin.blogspot.com

TiteC54 de Reims, France
TiteC54 - Le 05/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

Est ce que tu communiques sur tes photos ?
J'entends par là, est ce que tu as une page, est ce que tu mets des liens de tes galeries pour montrer tes photos ?  Avoir des retours sur sa production ça peut aider à traiter, car d'une certaines manière, tu as du monde qui attend après toi :-)

Ce qui me motive pour ma part pas mal quand faut que je traite, c'est l'objet final qui servira de support au photos. Je m'explique ; j'adore les photos, mais j'aime encore plus quand elles sont bien mise en valeur. Je m'amuse parfois à créer des mini publications ; par exemple, j'ai eu à faire un reportage corporate sur le travail de l'acier. J'ai beaucoup aimé ça. En ce moment je me suis mis en tête de valoriser ce reportage en me créant un book, qui pourra être montré à d'autres client potentiels. C'est extrêmement motivant pour produire la "matière" (les photos) qui vont servir à créer cet objet final.

Pour les photos de mariage, j'avoue que c'est une plaie à traiter (tu parles… 900 images à trier c'est rébarbatif, si tu veux on échange :-P). Mais en parallèle j'aime faire des petits montages de 3 ou 4 photos, que je mets ensuite en ligne. D'une part, ça valorise, d'autre part, j'ai des retours et les gens sont contents. Du coup j'ai une raison autre que la livraison des photos pour traiter ce tas d'images. Bon, je t'avoue que quand j'ai fini je saute quand même de joie ^^

Site : www.500-600.fr I Page : Justine Caballina Photographie I Fb : Justine Caballina I Mail : justine.caballina@gmail.com

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 08/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

Sujet intéressant 
On peut méme se demander s'il n'y a pas en second plan un diagnostic de démotivation photo.
Quelles sont les raisons qui te poussent à vouloir créer un "objet" à partir de tes fichiers de voyage ?
Cela signifie t il que tu as ramené du matériau comme les pêcheurs au chalut c'est a dire a l'aventure et que Le découvre après  coup ?
As tu une documentation sur les sujets sue tu as traité ?
Quel message veux tu passer ?

Je fais de la photo mais je me soigne.

Photographe inconnu

Message supprimé

PhotodechezPierre de 76 - Rouen
PhotodechezPierre - Le 08/10/2016

J'ai une solution à te proposer mais elle ne va probablement pas te plaire. Ni à d'autres membres du forum. Mais, commençons par le début…

Tu souffres d'un problème qui est directement relié au numérique et, la façon de travailler en numérique.

J'appelle ça la folie de la prise de vue.

A une époque, j'assistais un photographe qui utilisait beaucoup plus de films que moi. Ce type était un ancien du National Geographic et il avait tendance à ne pas regarder à la dépense. En général, une session studio, nous utilisions entre 10 et 15 films, environ 150-180 images, pour moins de 10 images présentées au client pour faire son choix d'1, une seule, image.

Ca, c'était en moyen format. En 24x36, on utilisait plus de film. Par contre, plus on montait en taille (4x5, 8x10) et moins on en utilisait.

Il y avait des raisons techniques à cela. Si ça intéresse quelqu'un, je pourrais en parler plus. Mais, en ce qui te concerne, la différence à voir est que nous sommes très, très loin des (moins de) 20% dont tu parles. 20% de photos qu'on garde est énorme dans certains milieux de la photo.

Pour en revenir à toi, tu fais 3 voyages en 1 an avec + ou - 900 photos par voyages… Sacré boulot au retour. Surtout si tu n'es pas professionnel et as un boulot "normal" à coté.

De ces 900, tu veux en garder 150. Pourquoi ? Je n'ai aucune idée de ce que tu appelles un book. Pour moi, un book est ce que je montrais à mes clients potentiels pour les convaincre de m'embaucher. Et le mien n'a jamais eu plus de 12 photos.

Si j'ai parlé du National Geographic plus haut, c'est pas sans raison. Combien de photos illustrent un des articles ? Je dirais entre 15 et 25, il y a longtemps que je n'ai eu un des magazines en main, mais certainement pas 150…

Et, le photographe aura passé 2-3 mois à photographier son sujet. Tu as passé combien de temps au Portugal ? En Norvège ?

Tu vois où je veux en venir ou ai-je besoin de continuer ?

Tu te donnes un tel travail que tu n'arrives pas à suivre. Franchement, rien de plus normal.

Donc, ma solution : apprends à mieux travailler.

Pas mieux dans un sens technique, je n'ai jamais vu tes photos. Mieux pour ta santé mentale et, surtout, pour retrouver le plaisir de la photo.

Despe44 de Nantes
Despe44 - Le 10/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

Bonjour à tous,

Avant tout merci pour ces premiers retours.

@TiteC54 : je ne communiques que peu sur mes clichés. Principalement je les montre à mon entourage par l'intermédiaire des photos que je ramène de mes voyages, une fois développées au format RAW, et éditées sur un "book" souvenir de bonne facture.

A titre accessoire, je publie quelques photos sur FB (je n'ai pas Twitter, ni Instagram), mais cela demeure assez rare. Les critiques sont souvent encourageantes (et majoritairement positives) lorsque me prend l'envie d'en publier une ou deux. Cela est bon pour l'égo, mais pas tant pour évoluer dans le domaine photographique (les personnes qui commentent ou "likent" mes photos n'étant ni professionnel, ni nécessairement amateur de photos, mais avant tout mes amis).

@Cocagne : pour commencer, je veux avant tout matérialiser un souvenir de mes voyages, car je me rends compte que les photos laissées sur un dossier informatique sont souvent délaissées. J'avoue être assez fier de pouvoir présenter à mes proches ces photos, qui sont un peu plus évoluées que les photos de souvenirs de vacances habituelles (sans prétention aucune !). D'ailleurs, à chaque retour de voyages, les deux premières questions des personnes ayant vu mes anciens "books" sont :
1°) "A quand le book du dernier voyage ? "
2°) "Quelle est ta prochaine destination ? "

De la documentation sur les sujets traités ? Hmm, disons que je voyage avant tout pour m'évader, et pas en priorité pour la photo. En amateur que je suis, je ne prépare donc pas spécialement mes vacances uniquement pour les orienter en "safari photos". Du coup, exceptées quelques informations glanées ici et là (et notamment ici sur pose partage, sur les spots à ne pas rater dans tel pays), et le Routard des pays visités, je ne me documente pas spécialement. Pouvez-vous m'indiquer la finalité de cette question ?

Quant au message que je souhaite véhiculer par l'intermédiaire de mes photos, c'est plus la présentation et l'ambiance qui règne dans tel pays ou tel autre. Et au regard de mon appétence pour l'aventure et les contrées aux grandes étendues naturelles, c'est aussi le message du dépaysement que produit tel ou tel pays ou région.

@PhotodechezPierre : merci pour votre intervention. En premier lieu, je tiens à vous préciser que je suis simplement un amateur, et aucunement un professionnel.
Je vous rejoint assez sur le fait que 900 photos à trier c'est s'infliger ensuite un travail de titan. L'un des problèmes clairement identifié est donc un nombre de prises de vue certainement trop important.

En revanche, sur le fait de ne conserver que 25 photos (simple exemple) d'un voyage de plus de 3 semaines, là pour le coup je ne vous rejoins pas totalement. L'idée du book n'est pas tant de le présenter en vue d'une commercialisation, ou en vue d'une présentation à des professionnels de la discipline, mais avant tout pour conserver et matérialiser un souvenir de vacances. Du coup, limiter à 100 photos, pourquoi pas, mais 25, cela serait vraiment trop restrictif, et ne permettrait pas à mon sens de refléter de manière exhaustive, ni ce que j'ai pu voir, ni la variété de la faune ou de la flore, ni les rencontres humaines, ni l'ambiance de telles régions si différentes d'une autre…

Je n'ai aucunement la prétention d’œuvrer pour le National Geographic ^^.
Pour ce qui concerne mes photos, vous pouvez consulter certains retours de voyage que j'ai conté sur le forum (Ecosse, Canada et Prague notamment).

-

Il ressort de ces différents échanges (qui me permettent d'avancer dans ma réflexion), qu'aujourd'hui je souhaite réaliser ces books à titre de mémoire et de souvenir de mes voyages. Uniquement pour le présenter à mon entourage proche et aucunement pour une présentation professionnalisante.

L'écueil vient peut être de là… peut être que je souhaite faire un travail trop qualitatif uniquement pour un souvenir ?
Quand beaucoup d'autres, se contenteront de shooter en masse en JPEG, sans sélectionner nécessairement les clichés figurant sur le "book souvenir", aboutissant à un book assez fade. Mais au moins, cela ne leur aura pris qu'1h ou 2h.

Non ?

La photographie ne serait-elle pas le seul remède contre l'éphémère ?

ArtKhane
ArtKhane - Le 10/10/2016

Je réagit simplement sur ta dernière phrase, perso je préfère passer du temps sur mes photos et être vraiment content du résultat que de faire à la va-vite et finir avec des photos banal. Car si c'est pour faire des photos quelconques que tu ne regarderas jamais alors autant ne pas en faire non ? Et puis ce n'est pas insurmontable, comme la dis @tic54 y a pire, j'ai couvert un mariage cet été et je me suis retrouvé avec 1600 photos à trier et je ne suis pas professionnelle, j'ai fais cela pour des amis mais bon quand j'ai montré l'album final à la mariée et qu'elle a pleurer de joie en le voyant cela valais bien le temps que j'y ai passé,  en sachant que je travail à coté et que j'ai une vie de famille bien chargé avec deux enfants en bas âges. Allez motive toi 40heures dans une vie c'est pas grand chose. Clin oeil

Prend le temps de vivre et d'apprécier tu verras le temps et précieux, on finira tous aux cieux.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 10/10/2016

En somme le terme de book en aura égaré quelques uns.Finalement tu souhaites tout simplement faire un album souvenir, en l'occurrence de voyage. Est ce cela ?

Je fais de la photo mais je me soigne.

Despe44 de Nantes
Despe44 - Le 10/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

Parfaitement @Cocagne. Ni plus, ni moins, excepté le rendu qualitatif que je souhaite rendre à ce projet…
Ces projets en fait, puisque nous parlons de 3 books distincts en l'espèce.

La photographie ne serait-elle pas le seul remède contre l'éphémère ?

jtrinche2
jtrinche2 - Le 10/10/2016

Oh que je connais bien ce problème… Dernière vacance, une croisière : je crois que j ai fait plus de 3000 photos. Après triage, j en ai gardé 400. En gros ma technique pour les photos de vacances c est d avoir 2 types de développement :
- quelques photos que j ai très travaillé. Je dirais 10 peut être.
- des développement rapide, pas parfait, mais qui vont bien et donne une bonne base aux souvenirs
pourquoi les développent rapides ? Ben c est des souvenirs. Pour certains endroits tu était certainement pas la a l heure parfaite pour avoir une lumière du tonnerre de dieu, tu pouvais pas attendre encore 15 min que les 10 touristes chinois arrêtent de pousser etc… Donc des que tu réalises que tes raws ne sont pas parfait, ton développement ne pourront pas l être. Donc… Accepte le, et passe à la photo suivant Clin oeil

Niala de Santiago, Chili
Niala - Le 10/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

A mon avis il faut être très sélectif dans le choix de ses photos au tirage. Les proportions dépendent de sa manière de photographier. Je prends très peu de photos au cours des voyages, une vieille habitude de l'argentique, disons un grand maximum de 100 par semaine, je double très rarement les photos. A la fin j'en fais tirer 10 à 15%. Je garde quand même toutes les fichiers et les négatifs, un peu comme les photos jaunies dans les boites à chaussures de nos parents, ça pourrait servir aux générations futures. Se pose le problème de la conservation des fichiers et de leur transmission, pour l'argentique facile, tous les négatifs et inversibles sont dans des pochettes papier cristal dans des classeurs Panodia et la quantité énorme de K25 et K64 sous cache que j'ai accumulés, dans des chargeurs dans leurs valises. Pour le numérique c'est plus difficile, je double sur supports disque dur plus un emplacement sur un serveur chez un hébergeur connu qui garantie les sauvegardes.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 10/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)
"Despe44" a dit :

Parfaitement @Cocagne. Ni plus, ni moins, excepté le rendu qualitatif que je souhaite rendre à ce projet…
Ces projets en fait, puisque nous parlons de 3 books distincts en l'espèce.

Bien ! Alors commence à nommer les choses par leur nom ! Un album n'est oas un book et un book n'est pas un album.
Il serait trop long ici de faire l'historique de celui de Book mais par convention cela concerne tout ce qui est communication professionnelle en general dans les métiers qui s'appuient sur l'image, depuis le modèle pu l'acteur  jusqu'au photographe ou aux agences en passant par toutes les professions qui gravitent dans ces métiers.
Emploie le bon terme et tu verras l'effet bénéfique sur ta propre relation à tes travaux ! Ceux ci te deviendront subitement moins étrangers moins simple prétexte pour redevenir vrai moyen.

Je fais de la photo mais je me soigne.

TiteC54 de Reims, France
TiteC54 - Le 11/10/2016 (modifié il y a 3 années, 2 mois)

C'est clair que quand j'ai lu book, j'ai tout de suite pensé tirages d'art, coffret, mise en valeur, publication. Si c'est pour faire un livre photo cewe, c'est tout de suite moins "noble", dans le sens ou on va moins se casser la tête pour faire un bijou, mais plutôt faire un joli album souvenir à regarder entre amis.

De ce fait, je comprends mal le fait de passer 5 minutes sur une seule image, sauf si tu souhaites en faire un tirage d'art. Là, ce n'est pas le cas, au final tes photos seront traitées comme les milliers d'images de touristes qui utilisent les plateforme en ligne pour créer le livre de belle maman à offrir à Nowel.

Donc : 
- Soit tu te fais un vrai bel objet, et effectivement, tu réduis le nombre de photos à traiter et tu y passes du temps.
- Soit tu garde tes 150 photos - ou plus - que tu traites succinctement (ce qui n'est pas un mal), et tu en fais un joli souvenir.

Mais faire des photos banales par dessus la jambe sous prétexte que tu passeras moins de temps en "editing", c'est incohérent avec ta vision de la photo ; tu sembles en effet perfectionniste dans le rendu final. Mais procrastinateur quand il s'agit de s'y mettre. Je secouerais ton second côté pour laisser le perfectionniste s'exprimer.

Et puis honnêtement… 150 images, c'est pas beaucoup… Avec le temps j'ai réussi à déterminer que je passais environ 2h pour cette quantité. A toi de voir

Site : www.500-600.fr I Page : Justine Caballina Photographie I Fb : Justine Caballina I Mail : justine.caballina@gmail.com

Kansai
Kansai - Le 03/11/2016
"Despe44" a dit :

Mars 2015 : PORTUGAL (environ 150 photos en vue d'un book)
Septembre 2015 : JAVA & BALI (environ 150 photos en vue d'un book)
Juillet 2016 : NORVEGE (150 photos en vue d'un book)…
De manière plus large, avez-vous déjà rencontré ce problème ?
L'avez vous résolu ?
Et le cas échéant comment ?

En vous remerciant vivement pour vos retours que j'espère nombreux. Car en effet, compte tenu de ce flux à traiter, j'ai du mal à me projeter pour un futur programme photos. Tant pour mes voyages à venir, que pour les sollicitations ponctuelles de mes amis (photos sportives, soirées), ou tout simplement pour des sorties ponctuelles, qui me faisaient extrêmement plaisir… à une certaine époque que je commence à croire passée :'(

Despe

2015/2016, ça va ! perso j'ai mis 4 ans pour sortir quelque chose de mes 18000 raws pour 3 voyages Langue. (voir ici)
incapable de faire quoique ce soit…
Comment j'ai fait ? ben déjà je me suis acheté un bon bouquin ou les bases sont expliquées pour savoir où aller.
A partir du moment ou le chemin est balisé c'est beaucoup plus simple.
Penser a zieuter un max de livre pour l'inspiration.
Ensuite je me suis donné du temps, 3 mois pour le tri/traitement/assemblage et 1 mois pour la conception du livre.
Un ptit peu tout les jours (1heure mini), sans jamais oublié le ptit thé et les gateaux qui vont bien (et un peu de musique aussi) une sorte de rituel en quelque sorte…
Faut savoir aller doucement, les idées viennent au fil du temps (toujours avoir un carnet pour prendre des notes).
faire des pauses de temps en temps pour mieux revenir avec l'esprit moins encombré.

voili voilou !

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 03/11/2016 (modifié il y a 3 années, 1 mois)

Et surtout quelque chose à raconter.

Je fais de la photo mais je me soigne.

Participer à cette discussion