Non je n’aime pas le mot « photogénique »

Non je n’aime pas le mot « photogénique » est un fil de discussion ouvert le 12 août 2019 à 08h47 par lunnatick, dans la rubrique Le troquet des Pose partageurs du forum photo Pose partage. Dernier message par lunnatick il y a 4 mois.

lunnatick de VAR
lunnatick - Le 12/08/2019 (modifié il y a 4 mois)

Non je n’aime pas le mot « photogénique » car si certains le serait cela laisserai croire à d’autres qu’ils ne le sont pas, comme pour le prétendu talent ou la prétendue douance.
Ceux qui croient en ce mot mais ne croient pas en eux se sentent moches sur les photos, mais en fait il ne le sont pas, je n’aime pas non plus le mot moche, si quelqu’un ne vous plait pas, il ne vous plait pas c’est tout, vous n’êtes aucunement une référence pour décider que certains seraient moches, en moi encore moins.

Une foi une dame m’a dit : « Si on me prend en photo le photo est raté »
Je lui est répondu que non car seul le photographe peut rater la photo.

Tout le monde est beau belle, c’est juste que tout le monde le perçois pas la beauté de chacun.

Est-ce l'homme qui prend la photo ou la photo qui prend l'homme ?

EloahnKAE de Chaumont, Champagne-Ardenne, France, modérateur
EloahnKAE – modérateur - Le 12/08/2019 (modifié il y a 4 mois)

Oui, mais non

dans quand une photo impliquant un modèle est ratée, il peut y avoir plusieurs raisons (une ou plusieurs parmi la liste non exhaustive ci dessous, une même personne cumulant souvent les casquettes) : 
- le photographe est en cause
- le modèle est en cause, pas par son physique mais par sa prestation. Et oui, être modèle n'est pas être plante verte, c'est aussi une prestation complexe
- le styliste est en cause
- le mua est en cause
- l'éclairagiste est en cause
- le cadre est mal choisi…

Je suis par contre d'accord que le jugement physique est à bannir. Par contre rien ne vous interdit de travailler dans un premier temps avec des modèles dont le physique s'approche des canons actuel de la mode, ce sera plus simple.

vil floodeur

EloahnKAE de Chaumont, Champagne-Ardenne, France, modérateur
EloahnKAE – modérateur - Le 12/08/2019 (modifié il y a 4 mois)

Dans le cas que tu cites en exemple auquel je suis régulièrement confronté, je préfères proposer un essai. Avec quelques indications, un éclairage adapté et un peu d'entrainement, il est très probable que nous obtiendrons de bonne photos

Dire que le photographe est seul responsable c'est nier l'importance de la prestation du modèle, et celà peut rapidement devenir insultant pour le modèle.

vil floodeur

lunnatick de VAR
lunnatick - Le 12/08/2019

Je voulais justement ajouté, après rélfexion, que en cas de photographie de mode (ce que je ne pratique pas), oui le modelé doit savoir prendre la pause, avoir la bonne attitude en effet.
Mais ne pratiquant pas la photographie de mode je n'y est pas pensé sur le coup, je pensé à ces gens qui pense que si je les prend en photo le photo sera forcément ratée, je parle de ces photos faites sur le vif, lors d'un soirée entre amis pas exemples, là, dans ce cas précis, c'est au photographe de savoir saisir l’instant Clin oeil

Celons moi Sourire

Est-ce l'homme qui prend la photo ou la photo qui prend l'homme ?

lunnatick de VAR
lunnatick - Le 12/08/2019
"EloahnKAE" a dit :

Par contre rien ne vous interdit de travailler dans un premier temps avec des modèles dont le physique s'approche des canons actuel de la mode, ce sera plus simple.

C'est justement ce que je souhaite évité, je n'aime pas sélectionner, je n'aime pas les normes.

Est-ce l'homme qui prend la photo ou la photo qui prend l'homme ?

EloahnKAE de Chaumont, Champagne-Ardenne, France, modérateur
EloahnKAE – modérateur - Le 12/08/2019 (modifié il y a 4 mois)

Penses a indiquer un contexte lorsque tu veux poster un sujet philosophique Sourire

Mais là encore je ne suis pas d'accord avec toi, je prend un exemple : sur un reportage de mariage, j'ai disons 75% de photos posées (une photo sur le vif, ou le sujet m'a vu, je la considère comme posée, puisque l'attitude du sujet change du fait de la présence de l'objectif). Sur un mariage toujours je garde entre 10% et 30% de mes photos, parce que beaucoup de mes photos sont doublées, triplées, quadruplées… j'en jette entre 70% et 90%, sont elles toutes des déchets parce que je les ai ratées ? non, certaines, jusque parce que le sujet c'est affublé d'une grimace horrible pensant prendre une pose mannequin, s'est crispé, a fermé son visage de peur d'avoir un joli sourire… à fermé les yeux pile au mauvais moment. D'autres bien sur son techniquement ou esthétiquement ratées de mon fait.

Donc je pense que même en reportage le sujet a une influence, de part son attitude, sa présence à l'image.

Une personne naturellement effacée, sera effacée sur la photo, n'aura pas de charisme, pas de présence, alors qu'en studio, avec un peu de travail tu peux lui apporter fierté, importance et confiance en soi. Avec certains modèles, aujourd'hui je m'en sens capable, avec d'autre c'est au delà de mes compétence. Je ne m'aventurerai pas à prendre en photo une personne dépressive en photo si elle n'est pas accompagnée psychologiquement dans la démarche. Par contre une jeune femme qui veut poser, pour dépasser sa timidité ou sa pudeur, j'en suis capable. La discussion préalable est très importante, elle me permet quelque part de savoir si je peux ou non accepter le shooting. Il ne s'agit pas d'empirer une situation de complexe. 

Nous avons tous un niveau technique, il est important d'en connaitre les limites en particulier de savoir être humble et de dire non je ne sais pas faire, surtout dans la photo de portrait ou notre impact peut être très important. Attention à la manière de dire non, car elle aussi peut faire des ravages. 

Si je reprend ton exemple, une femme disons en léger surpoids, avec un visage carré, les seins qui commencent à tomber, quelques cernes, un peu de cellulite et pas à l'aise avec son corps te dis qu'elle ne veut pas être sur tes photos. Tu lui dis qu'il n'y a pas de mauvais modèles, mais que de mauvais photographes. Tu as grandement intérêt à lui présenter de jolies photos à la fin de la soirée, sinon tu vas la conforter dans son idée. 
Personnellement, je préfères la réconforter en lui disant que j'essaierais de faire attention à ce qu'elle ne soit pas sur les photos. Si je m'en sens capable, je lui expliquerais que je ne partage pas son avis, car par exemple je trouve qu'elle a des courbes harmonieuses ou tout autre flatterie et que si elle veut bien m'en donner l'occasion, je suis prêt à l'accueillir au studio pour essayer de l'en convaincre.
Si l'occasion se présente, j'essaierai de voler une ou deux photos sur le vif, que je ne présenterai qu'une fois traitées et finalisée, et dans un cadre privé de surcroît

vil floodeur

lunnatick de VAR
lunnatick - Le 12/08/2019
"EloahnKAE" a dit :

Si je reprend ton exemple, une femme disons en léger surpoids, avec un visage carré, les seins qui commencent à tomber, quelques cernes, un peu de cellulite et pas à l'aise avec son corps te dis qu'elle ne veut pas être sur tes photos. Tu lui dis qu'il n'y a pas de mauvais modèles, mais que de mauvais photographes. Tu as grandement intérêt à lui présenter de jolies photos à la fin de la soirée, sinon tu vas la conforter dans son idée. 
Personnellement, je préfères la réconforter en lui disant que j'essaierais de faire attention à ce qu'elle ne soit pas sur les photos. Si je m'en sens capable, je lui expliquerais que je ne partage pas son avis, car par exemple je trouve qu'elle a des courbes harmonieuses ou tout autre flatterie et que si elle veut bien m'en donner l'occasion, je suis prêt à l'accueillir au studio pour essayer de l'en convaincre.
Si l'occasion se présente, j'essaierai de voler une ou deux photos sur le vif, que je ne présenterai qu'une fois traitées et finalisée, et dans un cadre privé de surcroît

Tes propos se défendent Clin oeil
Oui tu n'a pas tords ne pas le conforté dans son idée, là c'est un travail psychologique de remise en confiance, et je n'en ai pas les compétence non plus, mais cela reste l’œil du quelle se voit la personnes, et les critères de beauté de notre société en forge la façon dont voit son œil Sourire

Est-ce l'homme qui prend la photo ou la photo qui prend l'homme ?

Participer à cette discussion