Test sur mire Sony alpha 900/Ektar/Velvia/Tmax (page 2)

Test sur mire Sony alpha 900/Ektar/Velvia/Tmax est un fil de discussion ouvert le 22 décembre 2016 à 22h26 par Martin D, dans la rubrique Le troquet des Pose partageurs du forum photo Pose partage. Dernier message par cocagne il y a 2 années, 6 mois.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 29/12/2016 (modifié il y a 2 années, 6 mois)

 Tiens juste pour le jeu un exemple des sources de confusions entre definition, resolution et tout le tintouin.

C'est un peu dans le désordre mais je vais le ranger pour le rendre lisible comme c'est synchronisé ce sera donc à jour au fur et à mesure.
Les Scans sont mes fichiers sur disques, ca mérite peut être quelques précisons mais déjà comme ça c'est assez intéressant surtout pour ceux qui butent sur la différence entre définition et poids de fichiers.

Je fais de la photo mais je me soigne.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 30/12/2016 (modifié il y a 2 années, 6 mois)
  • Je ne vois pas ce que vient faire la procédure du site la dedans Erwin !

Il ne s'agit pas ce ça mais de la compréhension des uns et des autres et ton exemple vaut ce qu'il vaut mais pas par sa pertinence dans ce sujet car je serais très étonné qu'en toute transparence ( c'est à dire en novlangue exactement le contraire…) tes tablettes et leurs applications restituent l'intégralité de tes photos, elle n'en convertissent que la version qui leur est nécessaire à un bon affichage mais cette version ne permet pas le chemin inverse, c'est emballage jetable non recyclable en somme…
Sur ce fil on ne parle de toutes manières pas de cet aspect mais de la manière de lire les caractéristiques d'un fichier photo en fonction de l'usage qu'on en aura ou pour juger du potentiel de la machine qui l'a produit hors on s’aperçoit qu'il y a tant d'étapes de conversions dans ces exemples et ces comparatifs que cela pèche, malgré la grande qualité des auteurs, par manque de rigueur scientifique, même un manuel comme moi sait que quand on veut faire un diagnostic on ne doit modifier qu'une seule donnée à la fois et multiplier cette action en déplaçant la variable.
D'ailleurs dans mon propre exemple il y un erreur volontaire de procédure que je te laisse, où à qui le veut, chercher.

Ce n'est pas le petit piège de la définition du capteur Fuji qui est une grande classique comme celui sur les capteurs Fovéon, il se trouve dans l'évolution des caractéristiques des fichiers

Je fais de la photo mais je me soigne.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 30/12/2016 (modifié il y a 2 années, 6 mois)

Je ne comprend toujours pas où est ton problème !

Le sujet du fil n'est pas l'aval mais l'amont…

Je fais de la photo mais je me soigne.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 31/12/2016 (modifié il y a 2 années, 6 mois)

 C'est donc bien ca tu es hors du propos ! le fil n'aborde pas, même si on peut en ouvrir un autre fil la dessus, l'utilisation des fichiers mais plus  la manière dont ils dont créés en fonction de leur source. 
Lavdrim Muhaxheri, général de l'Etat Islamique, est entré en Europe avec 400 hommes déguisés en réfugiés
Sinon ta remarque est intéressante ! Elle voudrait dire que les jeunes générations sint moins a l'aise avec l'informatique que les anciennes… Amusant !

Je fais de la photo mais je me soigne.

cocagne de Montpellier
cocagne - Le 31/12/2016 (modifié il y a 2 années, 6 mois)

Oui c'est un aspect exact de l'affaire mais qui ne dit pas tout. Par exemple pour moi la photo a une finalité extrêmement variable elle peut etre comme dans ton exemple une sorte de ponctuation dans un échange plus profond elle peut etre une arme de militant elle peut être  un moyen de  de financer quelque chose d'autre cela peut etre une infinité d'autres raisons et pas uniquement une diffusion à l'aveugle.
Pour ma part le plus souvent je me suis aperçu que c'était le moment même ou je prenais la photo et comment je la prenais et pourquoi je le faisais que je vivais comme un bref instant de plénitude au point qu'à une époque il m'arrivait de ne pas même mettre mes films à développer. Tu dois accepter l'idée que la photo ne peut se limiter à des comportements cadres ou rationnels.
J'insiste donc sur le fait que ce sujet très anecdotique pour beaucoup ne concerne que ceux qui veulent savoir de quoi est fait le vin de messe qu'on leur présente.

Je fais de la photo mais je me soigne.

Participer à cette discussion