Effet d'optique ? Sur une photo d'arc en mouvement - Questions techniques sur la prise de vue

Effet d'optique ? Sur une photo d'arc en mouvement

Effet d'optique ? Sur une photo d'arc en mouvement est un fil de discussion ouvert le 30 mai 2018 à 15h05 par yippeekai, dans la rubrique Questions techniques sur la prise de vue du forum photo Pose partage. Dernier message par Philippe_92 il y a 2 mois, 2 semaines.

yippeekai
yippeekai - Le 30/05/2018

Archer à la corde trop lâche , effet d'optique ?

Archer à la corde trop lâche , effet d'optique ?

L'auteur n'autorise pas les retouches pour cette photo.

voici une photo  que je ne comprends pas. 
On y voit l'archer qui a lâché sa fléche. 
l'arc ne s'est pas redressé encore.
La corde "normalement " reste tendu tout le temps. 
Et pourtant,  sur cette photo, elle se présente toute detendue…

Pourriez vous me dire, si il est possible que cette corde tout molle ne soit l'effet d'un temps de pose trop long ? Ou autre…

merci pour votre aide.

Yo_Shi
Yo_Shi - Le 30/05/2018 (modifié il y a 2 mois, 2 semaines)

Bonjour,

On voit que la flèche part, donc la corde se détend.

Si l'arc n'a pas encore repris sa position initiale c'est que cette photo a été prise pile au moment ou la corde s'est détendue pour envoyer la flèche (donc elle devient lâche) mais juste avant que l'arc ne reprenne sa position originale et retende la corde.

Rien a voir avec un temps de pose long, c'est juste de la physique Sourire

Edit : pour compléter, on a l'impression que la partie basse de l'arc est plus droite que la partie haute, si ca se trouve la partie haute a été plus tordue et a mis 1/1000s de plus a se retendre d'ou cet effet de S sur la corde.

Giemme de La Chapelle-Basse-Mer, France
Giemme - Le 30/05/2018 (modifié il y a 2 mois, 2 semaines)

J'ai regardé les exifs de cette photo et j'ai vu que la vitesse d'obturation est d'environs 1/1500e sec. C'est la vitesse utilisée pour figer un véhicule en mouvement. Ce n'est donc pas surprenant d'avoir une image instantanée de l'arc juste au moment ou il va pour se retendre après avoir envoyé la flèche. Il ne s'agit donc pas d'illusion d'optique mais de ce l’œil humain n'est pas capable de voir.
Merci pour ton fil qui m'a incité à faire une recherche sur le web pour savoir ce qu'est une caméra de chasse.

Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois.

Philippe_92 de Hauts-de-Seine, France
Philippe_92 - Le 30/05/2018 (modifié il y a 2 mois, 2 semaines)

Je pense que la cause de cet effet c'est plutôt le phénomène appelé en anglais "rolling shutter", ou en bon français "obturateur déroulant". Un artefact causé par la technique de l'appareil.

En fait sans le savoir et sans le vouloir, tu as enregistré non pas une image instantanée, mais une espèce de "film" de haut en bas.

Lorsque l'appareil prend la photo, après le relevé du miroir (dans le cas d'un reflex), l'obturateur s'ouvre puis se ferme, de façon à exposer le capteur pendant le temps de pose voulu. Techniquement ça se concrétise par une espèce de rideau métallique qui s'enlève (de haut en bas) pour dégager le capteur, suivi par un deuxième rideau métallique qui se déploie (toujours de haut en bas) pour recouvrir le capteur. A très haute vitesse, les deux rideaux se suivent très près l'un de l'autre, au point qu'ils forment pratiquement une "fente" horizontale qui se déplace de haut en bas devant le capteur.

Le résultat est finalement que le haut et le bas du capteur ne sont pas devant la fente en même temps, donc finalement n'enregistrent pas leur partie de l'image en même temps. Typiquement le haut de l'image est enregistré au début du déplacement des rideaux, et le bas de l'image est enregistré à la fin du déplacement.
Sur un sujet en mouvement très rapide comme ton arc ici, au début de la séquence quand c'est le haut de l'image qui est devant la fente le haut de l'arc et de la corde sont encore bien tendus au début de la séquence, mais à la fin de la séquence quand c'est le bas de l'image qui est devant la fente l'arc et la corde ont déjà commencé à bien se détendre.

Et oui, il s'en passe des choses en 1/1500ème de seconde Grand sourire

Le truc dépend de la technique des capteurs et/ou de l'électronique et/ou de la mécanique de l'appareil, il est particulièrement marqué en vidéo ou avec un smartphone, mais il arrive aussi très souvent avec la plupart des appareils "normaux", y compris nos réflex usuels.
Voir par exemple ici une vidéo en haute vitesse (en anglais, sorry… je n'ai pas cherché plus, il doit y en avoir plein d'autres) qui montre et explique bien le phénomène

Tiens si tu avais fait la photo en cadrage vertical, tu aurais eu une corde et un arc probablement bien symétriques, mais la flèche aurait été bien allongée et/ou bien plus floue…

Ca doit pouvoir servir aussi à faire des effets volontaires amusants ?

Giemme de La Chapelle-Basse-Mer, France
Giemme - Le 30/05/2018

Tu aurais peut-être raison dans le cas d'un reflex. Il s'agit ici d'une camera de chasse Medion MD87755 qui s’apparenterait plus à un compact avec capteur de mouvements.

Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois.

yippeekai
yippeekai - Le 30/05/2018 (modifié il y a 2 mois, 2 semaines)

Merci pour vos réponses !  

l'explication et la vidéo sur le fonctionnement de l'opturateur  est très claire. Grand merci.

la lecture de la photo est bien plus intéressante maintenant. 

donc en somme,  il faut courir moins vite que l'opturateur pour ne pas avoir des strates parcellaires de prises de vues sur la même photo…l

Existe t il un appareil  (pas cher) pour prendre une telle photo ?

comment avez vous fait pour suivre l'origine de la photo ?

Faux-tographe  de Grenoble, France
Faux-tographe - Le 31/05/2018

Bonjour

L’explication de Philippe92 est intéressante cependant cette caméra de chasse ne doit pas avoir d’obturateur à rideau comme un reflex, ajoutons à cela que d’un point de vue mécanique ce phénomène est logique.

En effet il est impossible d’obtenir à la fabrication deux demis-arc strictement identique avec une dureté (et donc une poussée) strictement égale surtout avec un arc monobloc (ce qui est le cas ici)

En conséquence la détente  des deux partie de l’arc ne peut être égale, obligatoirement une des deux sera plus rapide et  exercera une force plus grande,  ceci peut expliquer la courbe en S de la corde.

 Si on regarde la Fleche on voit qu’elle n’est pas rectiligne, cela peut provenir de l’optique mais là encore il est mécaniquement logique qu’elle ne le soit pas.

En effet la poussé de la corde lors de la détente de l’arc fait flamber la flèche, c’est pour cela que les flèches doivent être adapté à la poussé de l’arc, dans le cas contraire elle risque de se casser lors de la détente de celui-ci.

Pour valider ou invalider ces différentes hypothèses il faudrait refaire une photo dans des conditions similaire en retournant l’appareil de 90° est si possible en étant bien perpendiculaire à l’arc.

J’ajoute que je serai curieux de voir le résultat et même de voir dans ces conditions de prise de vue plusieurs arc de type différant.

Ps  : dans les fichiers photo se trouve un petit fichier appelé EXIF qui contient les données de l’appareil ainsi que les données de prise de vue.

Tu enregistre la photo sur ton ordinateur, tu cliques droit dessus et dans le menu déroulant tu choisi propriétés, dans la fenêtre qui s’ouvre tu choisi détails et tu auras les EXIF de celle-ci, sauf si ils ont été supprimées.

Il existe aussi de petit logiciel qui si on met la sourie sur une photo affiche automatiquement les EXIF.

Philippe_92 de Hauts-de-Seine, France
Philippe_92 - Le 31/05/2018 (modifié il y a 2 mois, 2 semaines)

Le même phénomène existe (et même encore plus !) avec un obturateur virtuel numérique (type smartphone, ou petite caméra vidéo), même s'il n'y a pas de rideaux physiques. C'est alors le logiciel de lecture des valeurs des pixels du capteur qui balaye le capteur ligne par ligne, pour convertir et traiter les mesures physiques : en effet il faudrait un processeur de calcul monstrueusement plus puissant que ce qui est raisonnable sur ces équipements (taille, coût, consommation, etc…), pour être capable de traiter d'un seul coup les millions de pixels du capteur et d'éviter ainsi ces artefacts. Et plus encore en vidéo où il faut faire ça 30 fois par seconde ! Donc ça aboutit au même résultat, les différentes parties de l'image (le haut et le bas, typiquement) ne sont pas captées exactement au même moment.
Voir sur le net les exemples qui pullulent avec des vidéos, et également les fonctions intégrées de correction du phénomène dans les logiciels de traitement vidéo type Adobe Premiere.

Voir aussi par exemple ICI ou LA des images de tir à l'arc en très haute vitesse. L'arc reste symétrique lorsqu'il se détend, sans commune mesure avec la distorsion énorme récupérée sur l'image Grand sourire

Participer à cette discussion